Grâce aux Qataris

 

Moi j'viens de Madrid, maintenant j'vis à Paris

J'te raconte pas la surprise quand j'ai débarqué ici

Le coach, les joueurs, le public en avait marre

Ça m'a soulevé le cœur, en plus y'avait que des noirs

J'ai eu très peur, un sentiment de désespoir

Surtout quand j'ai vu l'horreur d'un match sous le brouillard

Un centre de Traoré, un tir de Makélélé

Pour supporter tous ces faits, y fallait pas déprimer

Si tu veux encourager toute cette bande de kékés

Faut vraiment être décidé, et ne pas te relâcher

Parce que quand tu vois jouer cette équipe de pieds carrés

Tu n'as tout de suite qu'un seul souhait, c'est celui de te flinguer

N'parlons même pas du terrain, et encore moins des gradins

Y'a beau avoir du pognon, mais pourtant c'est jamais plein.

J'venais juste pour espérer remporter quelques trophées

Paris, c'est encore pire que c'que je pensais

Mais depuis tout a changé car des gens sont arrivés



{Refrain}

A Paris

Quelques millions, ça facilite la vie

Sans argent, t'es has-been

Grâce aux Qataris

Voir un Parc des Princes bien garni

Ça rend les autres clubs aigris

Lyon ou bien Marseille, Marseille, Marseille



On a donc joué contre Marseille, on s'est pris une belle valise

Trois-zéro chez les rivaux, ça y est c'est déjà la crise !

Le jeu, le score, c'était encore pire qu'avant

On a compris qu'pour gagner, faudrait dépenser d'l'argent

Ça tombe bien, des Qataris sont arrivés dans notre ville

Argent, fortune, ça y est, l'équipe a du style

Ils ont ramené leur pactole, comme quoi ça sert le pétrole

Tu veux recruter des stars, tu peux car t'as des milliards

Pour eux, le foot est plus important

Que la faim dans l'monde dont souffrent chaque jour des millions d'enfants



{Refrain}

Va acheter Drogba, Xavi, Tevez



On a voulu prendre Beckham, qu'a préféré suivre sa femme

Pourtant, un jour de classe internationale

Ça n'aurait pas fait de mal

Puis on a appelé Kakà, il nous connaissait même pas

Mais le pauvre, comment tient-il, alors qu'en club il joue pas

On a donc tenté Pato, il a refusé aussitôt

Mais du coup on a toujours aucun joueur de haut niveau

Galère, ils n'en ont tous rien à faire

Malouda, il voulait pas

Et Kalou s'est foutu d'nous



{Refrain}

Bienvenue à Paris, Paris, Paris



Maintenant, dans le monde, faire connaître Paris

C'est plus simple depuis qu'le portefeuille est rempli

On a beaucoup plus de supporters

On ne parle plus que de nous

Dans tous les hebdomadaires

Ça double notre chiffre d'affaires



{Refrain}

 

Parodie de "Bienvenue à Paris" de MIKL